vibe architectes sàrl

vibe architectes sàrl

Chemin d'Entre-Bois 29A
1018 Lausanne, Vaud

vi. 079 456 79 45
be. 076 409 92 48

contactweb@vibe-ar.ch



Réseaux sociaux

vibe architectes : Honoraires

Share

Honoraires

Comment se calculent les honoraires d’un architecte ?

Pour savoir combien coûte un architecte en suisse, la norme officielle en vigueur est la norme SIA 102. Elle vient d’être mise à jour en 2020 (SIA 102:2020 règlement concernant les prestations et honoraires des architectes). Elle décrit les droits et les devoirs des parties lors de la conclusion et du déroulement des contrats de prestations d’architecture, explique la mission et position de l’architecte, décrit les prestations et contient les bases pour calculer les honoraires appropriés.

En pratique, de nombreux paramètres entrent dans la balance. Le type de travaux, leur complexité, par exemple, peuvent influencer le choix du type de rémunération.

 

Mission et position de l’architecte

L’architecte est le représentant du maitre de l’ouvrage vis-à-vis des autorités et des entreprises. A ce titre, il est important de s’assurer que son expérience, sa créativité et ses compétences correspondent à vos attentes. Nous privilégions les rencontres afin de définir les attentes de nos clients. L’aspect humain est important, il s’agit du projet le plus important, le vôtre !

 

Prestations

Pour être efficaces et ciblées, les tâches sont décrites dans la définition du projet. Il s’agit de définir rapidement un cahier des charges sur les prestations attendues. Ces différentes prestations peuvent être décrites en plusieurs phases :

 

Descriptif des prestations

Le tableau ci-dessous indique les phases SIA de l’intégralité des prestations ordinaires d’un architecte englobant le projet, la réalisation et l’exploitation. Cette classification est décrite dans la norme SIA112 Modèle – Etude et conduite de projet :

1 Définition des objectifs11 Enoncé des besoins, approche méthodologique
2 Etudes préliminaires21 Définition du projet de construction, étude de faisabilité
22 Procédure de choix de mandataires
3 Etude du projet31 Avant-projet
32 Projet de l'ouvrage
33 Procédure de demande d'autorisation
4 Appel d'offres41 Appels d'offres, comparaison, proposition d'adjudication
5 Réalisation51 Projet d'exécution
52 Exécution de l'ouvrage
53 Mise en service, achèvement
6 Exploitation61 Fonctionnement
62 Surveillance, contrôle, entretien
63 Maintenance

Il est possible de réaliser l’intégralité des phases, ou seulement une partie, correspondant à vos besoins.

 

Principes de rémunération

Il existe plusieurs principes de rémunération de l’architecte. Les honoraires peuvent se calculer d’après le temps employé effectif, de manière forfaitaire, ou selon un modèle convenu entre le mandant et le mandataire. Chaque solution possède ses avantages et ses inconvénients. Il s’agit de trouver la solution adéquate en fonction des conditions nécessaires à l’exécution du mandat.

La rémunération se compose des honoraires, et des éléments de coûts supplémentaires, qui comprennent les frais accessoires et les prestations de tiers.

Les prestations facturées à l’heure (temps effectif) sont particulièrement adaptées à des petits travaux ou à un projet dont il est difficile d’évaluer par avance le temps nécessaire. Le tarif horaire est à définir par avance et doit être défini en fonction de la complexité et de la difficulté des prestations demandées.

Nous recommandons toutefois d’élaborer une estimation préalable et de convenir de pointages réguliers. Cela permet d’éviter les litiges potentiels à propos du nombre d’heures réellement effectuées et d’avoir les discussions nécessaire à temps. D’expérience, nous utilisons généralement cette méthode pour des études préliminaires et études de faisabilité ou la connaissance globale du projet est limitée. Nous l’utilisons également pour des petites tâches ponctuelles de suivi de chantier par exemple.

La rémunération sous forme forfaitaire se base généralement sur un pourcentage des coûts de construction. Il ne concernent que le bâti. Il ne s’agit pas de demander une rémunération sur les diverses taxes ou sur le travail des autres mandataires, évidemment. La SIA 102, dans sa dernière édition, abandonne le calcul de l’estimation du temps nécessaire en rapport au coûts de l’ouvrage. Elle abandonne également le facteur prenant en compte le type de mandat (facteur d’ajustement). Il faut donc se baser sur une estimation des heures de travail et le taux horaires moyen offert

H = T x h

H = honoraire total en francs
T = sommes des heures de travail de toutes les collaborateurs engagés sur le mandat
h = taux horaires moyen offert, éventuellement adapté au surenchérissement (selon SIA 126).

En cas de montant forfaitaire, une clause est souvent ajoutée pour définir la validité de l’offre. Cela permet de garder une rémunération correcte si le projet doit évoluer de manière conséquente, dans le sens de l’augmentation des coûts comme dans celui d’une diminution.

En l’absence de convention, les prestations doivent être rémunérées en fonction du temps qu’elles ont effectivement demandé.

La TVA est décomptée séparément.

 

En pratique

La SIA prévoit d’élaborer un nouveau modèle de calcul d’honoraires. D’ici là, il reste usuel d’utiliser le modèle précédent qui se base sur le rapport entre les coûts et le temps nécessaire.

Selon notre expérience, les honoraires proposés sont encore très souvent liés au coût de l’ouvrage (CFC2). Le pourcentage est dégressif en fonction du montant des travaux. Il s’élève de 15-17% pour des travaux de minime importance, et descendent à 11-14% pour une villa individuelle par exemple. La complexité du projet est évidemment à prendre en considération. Pour les phases d’études préliminaires et de définition des objectifs, la rémunération sur la base du temps effectif est adaptée.

Comme tout contrat, il faut en définitive que les deux parties trouvent un terrain d’entente.

 

Exemple

A titre d’exemple, pour un mandat complet, prenons les paramètres suivants :

CFC0 TERRAIN : 500’000.-
CFC2 BATIMENT :  750’000.-
CFC4 EXTERIEURS : 70’000.-
CFC5 FRAIS SECONDAIRES 35’000.-

Ces montants sont ici considérés HT.

Si, suite à la discussion avec le maître d’ouvrage, le bureau d’architecte travaille pour ce projet à 13% du CFC2, le calcul serait le suivant :

750’000.- x 13% = 97’500.- HT pour l’intégralité du mandat.

Nous présentons toujours le montant par phases à nos clients.

SIA 102:2020

recommandations KBOB 2021

recommandations KBOB 2021

En savoir plus